• 18165 visits
  • 9 articles
  • 1250 hearts
  • 150 comments

02/06/2014

​​ 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ce blog sera la traduction de cette fiction :

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Résumé:
 
Louis sait que : je t'ai vu te baiser avec un sexe-toy ne doit pas être la première chose qui  lui vient à l'esprit quand il rencontre Harry Styles.

(Harry est un camboy* et Louis a été un  abonné passionné pendant un certain temps avant qu'il ne découvre qu'ils fréquentent la même université)


*Camboy signifie qu'Harry joue des scènes sexuelles devant sa caméra sur un site Internet ici pour ses abonnés.






Sommaire :
En linge:

-Chapitre 1 : Part1
                     Part2

-Chapitre 2 : Part1
                     Part2

-Chapitre 3 : Part1
                     Part2

-Chapitre 4 : Part1
                     Part2



Répertoires  1 ; 2 ; 3; ...



Merci à ma correctrice en cours de correction !




Je suis aussi :     ici    ou       ici  








Chapitre 1 part 1 02/06/2014



Chapitre 1 part 1





La première fois que Louis a parlé à Harry Styles , il était tellement concentré à répondre au message de Liam sur le fait qu'il n'est pas celui qui a terminé les préservatifs d'urgences, qu'il eut une frayeur quand quelqu'un toussa pour attirer son attention et le regarda avec de grands yeux.
 
Louis sait que « je t'ai vu te baiser avec un gode » ne devrait pas être la première chose qui vient à l'esprit quand il rencontre Harry Styles.

Et c'est probablement pour cette raison que Harry Styles pense surement qu'il est un peu dans les nuages, parce qu'au lieu de lui répondre avec un simple « oui » quand il va voir Louis pour demander: «Est-ce l'introduction au cours de psychologie ?», Louis fronce les sourcils, avec ses yeux écarquillés et le regarde fixement.

Les doigts de Louis sont bloqués contre les touches de son téléphone portable alors qu'il tente de se calmer.
 
Le garçon debout en face de lui, dans un pull aux longues manches amples avec une sacoche contre sa hanche, les yeux fatigués et les cheveux doux de sortie de douche, est sans doute le même garçon que Louis a vu éjaculer sur ​​lui-même tout en ne portant rien qu'un soutien-gorge en dentelle à peine deux jours auparavant.

L'esprit de Louis se bat pour oublier le fait que « Cumwhoreharry » est debout en face de lui, car il n'y a aucun moyen que ce ne soit pas lui. Il aurait pu être un autre joli garçon, si ce n'était pas exactement la même voix. Parce que Louis connait cette voix, il l'a entendue dans ses vidéos, il l'entend dans son esprit quand il éjacule.

Harry rit nerveusement, et Louis sent ses paumes de mains devenir moites. « Vous allez bien? » lui demande cette même voix rocailleuse. Louis a imaginé Harry lui demandant la même chose beaucoup trop souvent dans son imagination, après l'avoir baisé et pris soin de lui jusqu'à ce qu'il soit en toute sécurité.

Louis hoche la tête sans conviction avant de parvenir à retrouver le contrôle de lui-même, il glisse son téléphone dans sa poche, en laissant le message de Liam sans réponse, et il ouvre la bouche pour parler.

« Ouais, ouais, je vais bien. » Il répond d'une voix rauque, et Harry lui donne un petit sourire reconnaissant avant de lever la main pour faire un signe, quelque chose entre un au revoir et une vague. Et dieu, Louis l'a vu rentrer ces quatre mêmes doigts élégants à l'intérieur de lui-même avant d'encercler de son autre main sa queue. Louis ne se sent pas bien.
 
***

Lorsque Louis rentre à la maison, son ordinateur portable est toujours en charge sur son bureau encombré, ouvert avec de la poussière sur le clavier et sur ​​l'écran. Il s'oblige catégoriquement à ne pas faire ce qu'il ferait normalement.

 

Il y a seulement une poignée de fois où Louis a l'appartement pour lui tout seul, mais les plus précis sont les mardis et jeudis quand il rentre de cours.

Tandis que Liam et Niall sont tous les deux au courant de son obsession et ils l'ont probablement entendu plus de fois qu'ils ne l'admettraient jamais, Louis aime regarder les vidéos d'Harry quand il est seul, afin qu'il puisse mettre le son au maximum et écouter ses gémissements à travers les haut-parleurs, plutôt que quand il regarde ses livestreams avec des écouteurs et attend jusqu'à ce qu'il ait fini avant qu'il ne puisse se branler, car il doit se concentrer pour faire le moins de bruit possible, par courtoisie pour ses colocataires.

C'est jeudi, donc il y a toujours la nouvelle vidéo du mercredi soir envoyée sur son e-mail, et normalement Louis s'installe sur ​​son lit et regarde la nouvelle « Vidéo du mercredi », mais maintenant, il est debout et regarde son ordinateur portable.

C'est bizarre, parce que maintenant il l'a rencontré. Peut-être pas correctement, mais il l'a rencontré,  il était proche de lui. Il s'est assis derrière, et pendant l'heure vingt de cours il n'a pas réussi à prendre la moindre note, car il était trop déchiré entre, paniquer à cause de la personne devant lui, ou devenir dur à cause de cette même personne devant lui.

Il traverse la pièce jusqu'à son ordinateur portable dans un moment de faiblesse, parce que dans son livestream de dimanche Harry, avait dit que ce serait une bonne vidéo, et Louis l'avait attendue patiemment.

Alors il s'assied à sa chaise instable et se ronge les ongles. D'un côté, si Louis arrête son abonnement et ne paie pas le mois prochain, il peut lentement oublier toutes les choses qu'il a vues et peut-être essayer de parler à Harry de nouveau pour peut-être aller, jusqu'à lui demander de sortir ensemble et d'apprendre à découvrir tous les sons qu'il a déjà entendus mais de la bonne façon. Et d'un autre côté, Louis peut regarder la vidéo et se dire qu'il va s'arrêter, mais il ne le fera jamais et sera coincé se sentant effrayé et coupable à chaque fois qu'il verra le garçon, et donc ne l'approchera jamais à nouveau et laissera l'occasion lui filer entre les doigts.

***

Finalement, Harry avait raison. La vidéo est parfaite. Louis est dur avec les gémissements mutins de Harry en continu à travers ses haut-parleurs alors qu'il chevauche un gros gode, ne portant rien que des petites oreilles de chat découpées dans ses cheveux.

***

Louis espère que peut-être c'était une fois, et qu'Harry s'était probablement perdu et quand il irait en cours lundi, il ne sera plus là.

Mais bien sûr, cela ne se produit pas, et quand il arrive, Harry est assis à la même place, et Louis s'assied derrière lui une fois de plus, tend l'oreille pour écouter sa voix somnolant quand il explique au garçon assis à côté de lui du comment et pourquoi il a échangé de cours.

 

Mais voilà, peut-être que ça ne serait pas si mal si Harry était la coquine salope qui fait beaucoup de bruits quand il est cumwhoreharry, mais de ce que Louis peut dire, c'est qu'il est doux et mignon. Mais Louis pense probablement faux, et cela serait probablement pire si Harry était la salope qu'il a décrit.

Il se dit qu'il faudra se concentrer, et qu'il ne va pas se laisser distraire par la façon dont les cheveux de Harry remuent à l'arrière de sa tête, ou penser au livestream dimanche où il s'était parlé en l'observant, car les dimanches sont les jours entièrement vêtus de Harry, donc Louis s'était convaincu que ce n'était pas aussi mauvais que de regarder comme qu'un vendredi.

Il ne se concentre pas du tout à la fin, parce que Harry a retiré son pull et son t-shirt est parti avec, donnant une vue complète a Louis sur son dos nu avant que Harry ne s'en rende compte et tire vers le bas.

Mais bien sûr, il est alors trop tard, et l'esprit de Louis est déjà en cours d'exécution rapide pour créer l'image visuelle d'Harry sous lui, les doigts courbés dans les draps quand Louis caresse la peau douce de son dos, traînant ses doigts en bas de sa colonne avant d'ouvrir ses fesses et de le goûter.
 
Il pose un de ses livres sur son entrejambe, honteux et dur dans son jogging ample.

Louis refuse de le laisser le perturber autant. Il refuse.

 ***

Quand il rentre à la maison Niall et Liam ne sont pas là, il ne pensait pas vraiment être seul.

Donc, il sort une bière du frigo et regarde un film qui passe à la télévision, enlève ses chaussures et pose ses pieds sur la table basse. Mais après, il zappe sur les autres chaines et conclut que tout ce qui passe est de la merde, il laisse donc une énième rediffusion de « Big Bang Theory » et ses pensées rampent lentement vers ce qu'il a vu sur son ordinateur portable.

Il ne sait pas pourquoi il en fait une si grosse histoire. Si Harry Styles veut passer ses soirées devant une webcam pour les couguars et les vieillards, c'est sa propre activité. Louis n'a jamais été du genre obséder sur une vie sexuelle qui n'est pas la sienne.

Mais.

Mais Louis a ce sentiment bizarre dans son ventre quand il y pense.

Et il ne sait pas ce que c'est. C'est quelque chose, un mélangé entre le malaise, le choc mélangé avec la culpabilité et mélangé à la luxure, et il laisse ses doigts taper sur ​​sa cuisse jusqu'à ce qu'il ne tienne plus et atteint son ordinateur portable sur la table basse.

Après ce qui ressemble à une vie entière, son ordinateur portable s'ouvre sur son écran d'accueil, il est double, triple, quadruple cliquant sur ​​l'icône de Google Chrome.

Une fois  en incognito, il écume le long de ses favoris pour le titre de la page cochonne, un sentiment de reconnaissance dans son estomac à la vue de l'URL.

Et c'est toujours la même page. Il y a encore une photo d'Harry en haut de la page, le menton en coupe dans ses mains, il est sur le ventre avec ses chevilles croisées derrière. Il est toujours vêtu seulement de petites culottes roses sur la photo, parfaitement retouchées pour correspondre au rose bubble-gum de l'arrière-plan.

Et c'est toujours la même page et le bouton clignote rythmiquement, un rose doux qui clignote lumineux et dit: Je suis en direct !

Oh mon dieu.

Louis met au minimum la barre de volume à l'angle de son écran avant de cliquer sur le bouton. Il charge un nouvel écran, vide, mais deux boutons apparaissent. Le rose dit : Regardez ici! Et le noir dit : Regardez sur Boyztube !

Louis clique sur le second, une nouvelle page apparaît, mais un menu lui demandant son numéro de membre bloque le chargement de la vidéo. Louis tape celui qu'il a créé sur Boyztube, rentrant son e-mail et faux nom pour son mot de passe et  clique sur entrer.

À la dernière minute, il attrape l'une des chaussettes de Niall, elle est sale et chiffonnée sous la table basse, la pinçant entre les doigts et la posant sur ​​sa webcam. Juste au cas où.

Harry est debout en face de la caméra, nu, il traîne ses mains sur ses cuisses lisses et sur ​​son ventre, avant de se pincer au niveau des pointes roses de ses tétons, sa queue arquée vers son ventre mou.

***

La deuxième fois que Louis parle à Harry Styles, Louis a sa tête vers le bas pour cacher sa honte et ne regarde pas où il va.

Il avait réussi à tenir quatre jours sans regarder quoi que ce soit d'Harry, mais il craqué quand il s'est réveillé samedi matin avec sa queue dressée après un rêve vif sur Harry qui le montait dans une de ses chemises habillées.

Il se sent déçu et honteux quand il arrive sur le campus pour son rendez-vous d'étude avec Stella, veste en jean lourde sur ses épaules, et marche en traînant des pieds dans les feuilles mortes, des écouteurs dans les oreilles.

Il est tellement perdu dans son esprit que cela vient comme un peur totale quand il prend un virage et se cogne droit dans quelqu'un, juste avant  que sa poitrine le brûle comme du feu.

Il saute en arrière et retire un écouteur quand il regarde vers le bas sur sa poitrine, une grande tache laisse voir à travers la plus grande partie de sa poitrine et de son estomac. Sa peau brûle alors qu'il pince le tissu et le tire de sa peau, les dents serrées.

Il est prêt à crier sur celui qui vient de renverser une quelconque chose sur lui, mais quand il lève les yeux, bien sûr, il voit Harry Styles retirant ses propres écouteurs, la bouche béante et les yeux écarquillés.

« Merde, » Harry se précipite, d'une voix aiguë comme quand il est sur ​​le point de venir, « je suis désolé ! »

Si cela avait été quelqu'un d'autre, Louis aurait probablement haussé la voix un peu avant de l'attaquer. Sauf que c'est de ce garçon que Louis s'est entiché depuis que MFC  a annoncé leur partenariat avec une nouvelle chaîne et qu'il a vu le profil d'Harry comme meilleur résultat quand il avait cherché " minets ".

«C'est, euh... », Louis commence, pinçant le tissu humide alors qu'il essaie d'ignorer la brûlure que cela lui procure,  « ça va. »

Harry fourre ses écouteurs dans sa poche avant de passer ses doigts dans ses cheveux. Le bout de son nez est rouge et ses joues roses, et le ventre de Louis se tord parce que pour la première fois, il pense à tenir la main de Harry et l'embrasser doucement, plutôt que de le baiser contre le mur ou penché sur un bureau. Il semble adorable dans son jeans serré et sa  parka verte de chasseur.

« Non, ça ne va pas, tu es trempé! » s'exclame Harry, avant de mordre sa lèvre inférieure entre ses dents. « Merde. Euh, ma chambre est sur le campus, si tu viens avec moi, je peux te donner un autre t-shirt ? »

Louis est déjà en retard et Stella va être furieuse, mais il acquiesce déjà d'un signe de tête.

Harry hoche la tête et se penche pour ramasser sa tasse à emporter 
désormais vide, de sorte qu'il peut la jeter à la poubelle.

Harry est dans une chambre unique sans colocataire, et Louis est sûr qu'il a dû le demander. Il ne peut pas essayer d'être un camboy à succès tout en vivant avec un colocataire.

Cela signifie également que sa chambre est minuscule, un lit simple est poussé contre le mur et son bureau en face. C'est environ la moitié de la taille de la chambre de Louis. Harry le laisse dans l'embrassure de la porte avant de se diriger vers son placard, tirant pour l'ouvrir et fouiller dans les piles ordonnées pendant que Louis regarde la chambre autour de lui.

Ça semble assez normal, mais Louis espionne sa caméra sur son bureau, à côté de son Mac, et il pense qu'il ne devrait pas être si familier avec cette pièce. Il ne devrait pas connaître la couleur des draps parce qu'il a vu Harry couché dos contre ceux-ci quand il caressait son sexe à travers le tissu transparent de sa culotte bleue.

Il se demande où Harry garde ses jouets.

Il a une bonne vue sur la cour, mais Louis le sait, parce qu'il y a moins d'une semaine Harry a posté une photo de lui nu, assis sur le rebord de la fenêtre avec la cour à l'arrière-plan, des guirlandes lumineuses pendant à côté de lui.

Harry s'éclaircit la gorge doucement, et Louis se retourne, Harry lui tend un t-shirt blanc semblant tout doux.

« Il y a une salle de bain commune si tu ne veux pas te changer ici », dit Harry d'une petite voix.

Louis secoue la tête, désespéré de ne pas pouvoir mieux regarder la pièce quand il voit le couvercle en plastique du lubrifiant, qu'Harry utilise dans ses vidéos, qui est furtivement caché sous son oreiller.

« Non, c'est bon. » lui dit Louis, et Harry se détourne et revient à son placard quand Louis met de côté sa veste, tirant sa chemise par dessus sa tête. Ses doigts tremblent, et il refuse de laisser son esprit imaginer une situation où il se déshabille pour tirer Harry sur le lit simple et l'embrasser jusqu'à ce que ses lèvres soient gonflées, ses doigts en lui pour l'ouvrir et baiser lentement avec lui.

Harry regarde au loin, mais Louis est à peu près certain qu'il voit Harry le regarder, du coin de l'½il, avant qu'il ne tire sur sa chemise.

C'est doux contre la peau, l'encolure un peu décolletée. Ça sent le garçon et le propre, et Louis veut le garder pour toujours, si le t-shirt garde cette odeur pour toujours.

Louis ne sait pas ce qui est le plus effrayant, le fait qu'il veuille baiser Harry jusqu'à ce qu'il pleure et gémisse et vienne partout sur lui, ou qu'il veuille le caresser et l'embrasser jusqu'à ce qu'il s'endorme dans ses bras.

Harry ramasse le t-shirt humide de Louis dans ses mains en promettant de le laver et de trouver un moyen de lui rendre, avant que Louis lui rappelle qu'ils ont cours de Psychologie ensemble.

Louis passe sa porte, boutonne les deux derniers boutons de sa veste quand Harry bégaie sur des dernières excuses, mais Louis fait un signe de la main, et se demande si c'est trop tôt pour demander à Harry de sortir avec lui.

Harry ouvre la porte pour lui, se penchant contre le chambranle quand Louis fourre ses mains dans ses poches.

« Je suis vraiment désolé » Harry rougit, avec un sourire timide terriblement authentique.

Louis secoue la tête et regarde vers le bas à ses pieds avant de passer ses doigts dans ses cheveux. « C'est vraiment rien,  y'a pas de mal. »

Harry secoue la tête avant de tendre sa main à Louis.

«Je suis Harry, d'ailleurs » se présente-t-il, puis Louis se souvient qu'il ne devrait pas connaître son nom, et il se rend compte que tout ce temps, il aurait pu l'appeler Harry et que peut-être ce n'était juste qu'un nom de scène.

Louis lui serre la main fermement, et fronce les sourcils légèrement quand Harry ne lâche pas sa main et frissonne doucement.

«Tu sais, tu es censé tu présenter, maintenant » Harry taquine doucement, serrant sa paume.

 

Louis secoue la tête et il sent ses joues brûler comme du feu presque instantanément. «C'est vrai, ouais, désolé. Je m'appelle Louis. »

« Ravi de te rencontrer, Louis. »

***

La troisième fois, que Louis  parle à Harry Styles c'est un mardi, il est déjà installé à sa place et parcourt son téléphone pendant qu'il attend que son ordinateur portable démarre.

Il lève les yeux au son d'un bruit sourd et voit Harry s'arrêter quand il s'approche de sa place, à la rangé devant Louis, il présente des excuses et ramasse le sac d'un garçon aux cheveux hirsutes qu'il avait fait tomber de la table. Louis regarde la gêne sur le visage du garçon et Harry lui rend son sourire lumineux avant qu'il ne continue et relève les yeux, presque vers Louis.

Louis verrouille son téléphone et se concentre sur la façon dont Harry se dandine légèrement, ses hanches se balançant dans son jeans serré. Louis l'a vu mettre son gode rose pailleté sur sa chaise de bureau et s'enfoncer dessus juste la nuit d'avant, nu, avec pour seul habit un t-shirt blanc très fin et serré mettant en valeur ses mamelons quand il se tortillait autour en essayant d'éviter de se toucher.

Harry sourit et lui tend, ce que Louis reconnaît comme son haut, à côté de son ordinateur portable, soigneusement plié. «Je suis vraiment désolé », il commence, et Louis tente de le couper, mais Harry lève la main pour le couper à son tour et secoue la tête. «Je pense que j'ai réussi à avoir la tâche, mais si cela te gêne je peux aller t'en acheter un autre ? »

Alors Louis fronce les sourcils, c'est beaucoup plus affectueux qu'il ne pourrait l'admettre. «Ça va  vraiment, c'était de ma faute de toute façon. »

Harry semble prêt à protester mais le professeur Carter arrive et fait taire Harry qui s'assied rapidement à sa place. Louis fourre son haut fraîchement lavé dans son sac d'ordinateur portable et tente très difficilement de se concentrer.

Mais il finit toujours par penser à embrasser l'arrière du cou d'Harry quand il le prendrait par derrière, tirant sur la queue d'Harry lentement jusqu'à ce qu'il tremble de son orgasme.

***

Sa chemise sent comme Harry, et Louis la porte quand il regarde son livestream du soir.

Harry vient de se doigter les bras croisés, couché sur le côté et appuyé sur deux oreillers, en lisant les commentaires tout en laissant son bras ½uvrer derrière lui, une jambe en l'air de sorte que Louis peut voir ses doigts se déplacer avant qu'ils plongent à l'intérieur de lui.

Louis pose son nez dans le col et respire quand Harry rit de ce qu'il a lu, juste avant qu'il ne soit coupé avec un gémissement et des battements de cils. Louis regarde la contraction de sa bite, le liquide pré-éjaculatoire dégoulinant lentement de son gland, vers le bas sur sa literie.
 
Louis peut entendre Liam près de sa porte, et il sait qu'il ne devrait pas, mais il effleure le volume de sorte qu'il soit un peu plus fort grâce à ses écouteurs et il pousse vers le bas la ceinture de son pantalon de jogging, sa main peut passer sous sa ceinture et il peut accrocher ses doigts autour de lui et tirer sa queue contre son ventre.

Harry enveloppe sa propre main autour de sa queue et se caresse langoureusement, et avant que Louis puisse penser mieux, il tape dans la petite fenêtre de chat : ne te touche pas.

Les yeux de Harry se concentrent à nouveau sur l'écran quelques secondes de plus tard, ses yeux lisent paresseusement quand il manie maladroitement à son extrémité, tirant sur son prépuce et pressant une autre goutte de liquide pré-éjaculatoire qui sort quand son bras fléchit derrière lui.

Ses yeux s'écarquillent minutieusement avant que sa main se détache de sa queue et il rit doucement.

« Quoi d'autre alors, Tommo the Tank Engine ? » Harry ronronne, battant des cils pour la caméra, et le c½ur de Louis tambourine.

Louis repose ses doigts sur son clavier et réfléchit à une réponse. Harry retire ses doigts de son intérieur et pose son menton sur le dos de sa main.

« J'attends », dit-il d'une voix traînante, roulant sur le ventre en poussant ses fesses vers le haut.

Louis avale difficilement quand il tape: frotte-toi au lit.

Harry sourit quand il le lit, se mordant la lèvre lentement avant de reposer son corps vers le bas, le visage contre l'oreiller alors qu'il s'approche plus près du mur afin que la webcam laisse voir un peu plus de lui. Louis regarde ses hanches qui commencent à se déplacer dans de petits mouvements de bascule.

Un doux gémissement vient d'Harry quand il se frotte contre le matelas lentement, ses doigts fléchissant quand il cambre son dos avant de secouer ses hanches vers le bas.

Louis aimerait être entre ses cuisses, les tenant ouverte et le pilonnant, quand il s'écrase contre les draps. Il veut être là après, quand il sera venu, quand il est somnolent et encore tremblant de son orgasme.

Les bras d'Harry sont tendus, les muscles saillants, ses hanches bougent plus fort, plus vite. Il se fait régulier, de plus forts gémissements lents toujours plus forts et qui se terminent par des gémissements faibles tandis que ses hanches s'enclenchent et que ses muscles se déplacent sous sa peau.

Sa tête se retourne contre l'oreiller afin que sa joue repose contre celui-ci et il regarde la caméra alors qu'il se love sur sa couette, sa bouche ouverte laissant passer des petits sons aigus.

Louis passe sa main sur sa bite en rythme avec les hanches désordonnées d'Harry, son ventre se serrant quand il regarde les yeux d'Harry fermés et la bouche forment un joli O quand il frémit de tout son corps.

Louis vient quand les hanches d'Harry buttent contre le matelas. Louis respire le parfum de ce dernier dans sa chemise quand Harry miaule dans ses oreilles.

***

« Tu n'as vraiment pas l'argent pour garder cette obsession, Lou », Liam soupire quand il tire son portefeuille de sa poche arrière.

Louis le sait. Il sait qu'il n'a pas assez d'argent pour le jeter au joli garçon avec une webcam de haute qualité, mais il ne peut pas, pas lorsqu'il s'agit de Harry.

 

Ça ne serait pas si mal si Louis s'en tenait au paiement de la taxe d'abonnement, parce que c'est facile, mais il ne peut pas s'empêcher de faire des dons, car il donne à Harry ce si joli sourire. Et puis il y a aussi le fait qu'Harry avait mis un lien vers sa liste sur son blog, promettant d'envoyer une photo de l'article acheté quand il en coûte plus de deux livres et une vidéo quand il en coûte plus de dix.

Liam soupire quand il lui donne un billet, et Louis accroche son bras autour de son cou et l'embrasse sur le sommet de sa tête, promettant qu'il fera à dîner si Niall sort ce soir.

***

La quatrième fois que Louis parle à Harry Styles, c'est parce que Harry a besoin d'un stylo. Louis n'en a pas, alors il hausse les épaules et regarde Harry demander à la personne assise devant lui.






Merci a ma correctrice d'amour ! ICI! 
 
 
 
 
 
Chapitre 1 part 1
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Chapitre 1 part 2 06/06/2014



Chapitre 1 part 2





La quatrième fois que Louis parle à Harry Styles, c'est parce que Harry a besoin d'un stylo. Louis n'en a pas, alors il hausse les épaules et regarde Harry demander à la personne assise devant lui.

***

 La cinquième fois que Louis parle à Harry Styles, il est dans la queue d'un petit café parce que les températures baissent rapidement et qu'il est gelé jusqu'à son organe le plus interne, et à l'extérieur aussi.

Il a encore 27 minutes jusqu'à son prochain cours, alors il commande son thé à la vanille dans une tasse en céramique, mais à la réflexion, ce sera un biscuit, avant qu'il arpente la pièce confortable et cherche un endroit pour s'asseoir.

Il gémit en réalisant qu'il n'y a pas de place pour lui pour s'asseoir, et que toutes les tables sont occupées.

Sauf.

Il aperçoit le dos bien trop familier et la tête de quelqu'un, et évidemment il a une sorte de chance. Parce que bien sûr Harry Styles est là quand il a besoin d'un endroit pour s'asseoir. Et la chose est telle que Louis a découvert qu'Harry est très sympathique. Le seul problème est que chaque fois que Louis le voit, tout ce qu'il peut penser c'est sa culpabilité sur le fait qu'il l'a vu tout nu avec des jouets à l'intérieur de lui-même et qu'il a regardé une image, que Harry avait posté il y a près d'un an en train de sucer un anonyme, pendant beaucoup trop de temps et qu'il s'était imaginé à la place de ce type sur la photo.

Il prend une profonde inspiration avant de s'approcher de la petite table, et il se racle la gorge.

Quand Harry lève les yeux, il a des poches sous les yeux et il papillonne lentement. Il a un pied posé sur le bord de la chaise, et ce qui semble être un manuel anglais ouvert sur la table en face de lui, à côté d'une grande tasse de chocolat chaud, à peine touché.

« Salut ! » gazouille-t-il, sa voix est un mélange entre somnolence, joie et surprise.

«Hé », sourit Louis,  «Est-ce que ça te dérange si je te rejoint ? Il n'y a pas d'autre espace ... »

Harry secoue la tête rapidement, sa jambe tombant de la chaise quand il balaie toutes ses affaires éparpillées sur la table, vers lui, un surligneur rose sort de sa trousse en jean et tombe au sol.

Louis le ramasse avant de s'asseoir.

« Ça va ? » lui demande-t-il quand il se penche en arrière sur sa chaise, prenant une gorgée de son thé.

Harry sourit et atteint son chocolat chaud, en prenant délicatement une gorgée. Il lui laisse un peu de moustache mignonne, et si Louis le connaissait mieux, il se penchait sur ​​la table et essuyer avec son pouce. Mais comme ce n'est pas le cas, il pense que Harry pourrait être un peu rebutés par Louis.
 
« J'ai pris quelques jours de congé et maintenant ça va revenir me hanter », soupire Harry.

Louis n'est pas surpris. Harry l'a mentionné sur son blog, avait même d'avoir posté des photos, après qu'il ait fait une séance privée avec un homme qui avait « trop d'argent » et qui avait demandé s'il pouvait lui donner la fessée plusieurs fois.

Il avait regardé ces photos plutôt mal à l'aise, ses fesses colorée en rouge et pourpres avec des bleus, dans les photos qu'il avait posté, et Louis n'est pas surpris qu'il ait pris quelques jours de congé pour récupérer.

Louis lui répond par un haussement d'épaules sympathique, pas prêt à demander pourquoi et mettre Harry mal à l'aise.

Harry soupire et prend une autre gorgée avant qu'il ferme son livre, le surligneur jaune gardant la page.

« Si je devais abandonner dès maintenant, que pensez-vous des chances de me convertir en une rock star? » soupire Harry, reposant sa joue dans la paume de sa main.

Louis se retrouve à sourire doucement, confidentiellement, sur le bord de sa tasse. Il peut le voir, Harry dans ses jeans serrés et un genou déchiré, criant son c½ur pour des milliers.

Il secoue la tête à lui. " Trop mince, je le crains. Tu peux toujours suivre la voie de groupie, si tu veux »

Harry penche la tête, levant les sourcils de manière réfléchie et en essayant de retenir son sourire.

« Je suppose que oui, » réfléchi-t-il, avant que ses yeux remontent jusqu'à Louis et il prend une autre gorgée de son chocolat chaud.

***

Il semblerait que, après la cinquième fois que Louis est parlé à Harry Styles, Harry semble supposer qu'ils sont amis.

Ce qui semble être cool d'après Louis, complètement même, il est juste un peu plus difficile à se regarder dans le miroir parce qu'être ami avec Harry est addictif mais le regarder l'est encore plus.

Louis essaie très fort, cependant.

Il passe la totalité de vendredi après-midi sur le canapé, les mains entre ses genoux, les yeux sur la télévision.

Niall lui jette un regard étrange quand il rentre à la maison, passant ses clés dans sa poche quand il pose son sac à dos à côté de la porte, avant qu'il enlève ses chaussures, les laissant où il les a enlevés. Il prend une bouchée de son sandwich, fronçant les sourcils avant qu'il tamponne les coins de sa bouche avec son pouce.
 
«J'aurai juré avoir vu le minet sur qui vous êtes obsédé pas très loin d'ici. », le salut Niall, avant de prendre une autre bouchée.

Louis secoue la tête rapidement et regarde l'horloge. Le livestream d'Harry devrait bientôt commencer.

«  J'en doute, » dit-il facilement, en faisant semblant de se concentrer sur un épisode de Mythbusters.

Niall hausse les épaules avant qu'il ne pose son sandwich sur le plan de travail et d'ôter les épaules son manteau, l'accrochant sur le dossier du fauteuil.

Il revient près de Louis avant de s'asseoir à côté de lui. Il mâche lentement, jette un coup d'½il à l'horloge en plissant les yeux. « En parlant de ça, son spectacle ne va  pas bientôt commencer? »

Il l'est, ou devrait être. Harry doit probablement être en train de saluer tous ses téléspectateurs et de parler de sa journée. Il est probablement encore habillé, donc ça ne ferait pas beaucoup de mal à Louis de ne pas regarder, vraiment pas.

« Je ne me regarde pas. » dit Louis lentement, en essayant de donner à Niall un sourire.

Niall roule des yeux. «Je peux te laisser un peu seul si c'est ce que tu veux ? «  Répond-t-il, «Je  peux même amener Liam boire un verre si tu veux écouter fort ?

Louis aime Niall, comme un petit frère, et il est reconnaissant pour la compréhension dont il fait preuve, mais quand il essaie de se sevrer de son obsession pour un garçon qui se baise pour de l'argent, son offre est trop tentant. C'est une bataille perdue d'avance. Il hoche la tête piteusement.

Niall serre son épaule et se lève à nouveau. « Tu vois, c'est tout ce que tu avais à faire. On sera de retour dans une heure ou deux, » lui dit-il, quand il tire son téléphone de sa poche et tire son manteau en arrière, remet ses chaussures et quitte l'appartement en claquement la porte d'entrée, et compose le numéro de Liam.

Il faut à Louis une demi-minute pour se rendre dans sa chambre, son ordinateur portable en chargement il récupère son lubrifiant, pousse son pantalon et sous-vêtement le long de ses cuisses quand il se pose en arrière contre ses oreillers.
 
Il clique sur le site d'Harry, son c½ur battant à la vue de la photographie d'Harry avec un doux sourire en haut de la page. Il prend un moment pour enregistrer l'image la plus récente, qu'il a posté, de lui à genoux sur le sol les cuisses au maximum écartées, sa bite contre son ventre plein, avant de clique sur le  bouton clignotement Je suis en direct !

Il se connecte et avant qu'il est à l'écran Harry, l'alimentation prend un moment pour charger, puis il arrive sur une vue d'Harry assis les jambes croisées en face de la caméra, torse nu avec une jupe rose bubble-gum autour de sa taille.

Il parle lentement sur ​​ses plans du week-end, ses lèvres s'étirèrent en un sourire affectueux, ses doigts traînent en va et vient le long de ses cuisses douces a l'air, se rapprochant de plus en plus à l'ourlet de sa jupe, mais sans jamais tout à fait y arriver.

Louis sait ce qu'il veut, et il doit faire un petit résumé mental, comme toujours, pour s'assurer qu'il n'aura pas besoin désespérément de £ 10 la semaine prochaine, avant qu'il clique sur le bouton vert de don.

Harry fait une pause dans ce qu'il dit et plisse les yeux à l'écran, le tout avant un sourire radieux se répand sur son visage. Et merci à Tommo the Tank Engine pour nous amener à ma somme hebdomadaire. »

Et juste comme ça, Harry remonte le bord de sa jupe de sorte qu'ils puissent voir ses boules et sa bite, dur et humide. Il enroule sa main autour de lui, et Louis se recouvre de lubrifiant comme il le fait, enveloppant sa main habile autour de lui s'encourageant plus difficilement quand il se branle en rythme avec Harry.

 Harry se penche en avant, ses yeux balayent la section des commentaires et il rit doucement avant qu'il tire l'ourlet de sa jupe vers le bas, tirant serré sur ses genoux de sorte que la ligne de sa queue soit visible contre le tissu rose tendu.

« Joyeux anniversaire Rocking Jock, des demandes? » ronronne-t-il, appuyant sa main sur la tête de sa queue à travers le tissu quand il se penche plus près de l'écran, les yeux fixés pour lire. Son sourire est celui d'une coquine.

«Je pense que je peux faire ça pour toi. » Dit Harry doucement, en donnant un grand sourire et se penchant, sur l'½il de la caméra. Quand il revient à sa place, il a du lubrifiant et un épais gode rose dans ses mains.
 
Il les met à côté de son pied avant de pousser son ordinateur portable en arrière et se lève sur ses genoux, appuyant dans sa couette.

Louis est transpercé, quand Harry traîne ses mains en haut de ses cuisses minces et les appuie contre l'ourlet, faisant monter toujours plus haut, avant de lâcher. Louis gémit de frustration, en serrant son poing autour de sa base.

Harry se trémousse pour qu'il soit face à la caméra, de sorte que Louis puisse voir le dos de ses cuisses avant que Harry n'atteigne la caméra pour l'incliner vers le haut de sorte qu'il à avoir une vue magnifique sur les fesses d'Harry, la caméra proche de sa jupe.

Il se penche lentement et la bite de Louis se contracte de cette  langoureuse attente, les yeux focalisés sur, jusqu'où Harry va se baisser pour qu'il soit à l'aise, l'ourlet de sa jupe reposant juste sous ses fesses.

« Tout le monde peut voir ? » Arrive la voix d'Harry, étouffé, ses mains remontant et pinçant le bord de sa jupe, le poussant lentement avant que son trou soit exposé, tout lisse et rose.

Louis mord sa lèvre, ne voulant rien de plus que le gout d'Harry sur sa langue, le faisant s'asseoir sur son visage quand il le lèche bien ouvert.

Harry étend, son corps se déplaçant un peu en avant, portant son bras en arrière son gode entre ses doigts, luisant de lubrifiant. Il appuie le bout épais contre son trou avant qu'il l'enfonce lentement.

Louis est presque impressionné par la façon dont il le prend, gémissant juste assez fort pour sa webcam, quand il presse le jouet en entier à l'intérieur de lui-même, jusqu'à ce qu'il ne reste plus que la base évasée en dehors. Louis peut voir que ses cuisses tremblent d'effort avant qu'il appuie son pouce sur un bouton avec un bruit de ronflement qui en sort.

Harry gémit quand il pince à la base, la retirant de lui-même presque complètement avant qu'il s'enfonce de nouveau dans un gémissant quand il le presse à fond.

Harry est impitoyable avec lui-même, son rythme dur et rapide avec le jouet afin qu'il gémisse et gémisse et gémisse encore, parfaitement. Son bras est saccadé quand il se branle dans le même rythme.

Harry joui rapide, mais il laisse le jouet fourré à l'intérieur de lui-même alors qu'il tente de reprendre son souffle, et c'est ce qui fait venir Louis, écouter les petits gémissements sensibles de Harry avant qu'il remonte sa main et face sortir lentement son vibrateur.

Son trou est lisse grâce à ça.

Ses joues sont rouges et il a l'air si doux quand il se déplace maladroitement pour faire face à la caméra, la jupe froissée avec une tache humide sur le devant.

Louis fait un don de deux autres livres pour faire apparaitre un nouveau sourire sur le visage d'Harry avant qu'il ne ferme l'onglet directement et avant que le sentiment réel de culpabilité ne le ronge.
 
***

Harry lui envoi un texto un vendredi soir, et c'est nouveau, le fait que Louis ait le numéro de Harry enregistré dans son téléphone, ainsi que d'une image muette d'un ananas que Harry lui avait envoyé juste après que Louis lui ait donné son numéro.

Et Louis se sent très bien avec ça, il aime recevoir des messages pleurnichards de Harry sur le froide de sa chambre et des selfies quand Harry n'arrive pas dormir, mais le fait que Harry lui envoie un message demandant si il va bien même pas dix minutes après que Louis vient de regarder son strip-tease tout en portant une culotte rose vaporeux et des porte-jarretelles, remplit Louis de culpabilité et il éteint son téléphone pour le laisse face cachée sur sa table de chevet.

Il ne le rallume que le samedi soir avant qu'il sorte avec Niall, et Harry lui a envoyé deux selfies en faisant la moue et huit messages.

C'est alors que Louis décide de mettre un terme à son abonnement à cumwhoreharry une fois pour toutes.

Ce qui, évidemment, ne dure pas longtemps, car il rentre frustré ne pouvant pas trouver quelqu'un d'assez décent pour tirer son coup et sa seule option est la vidéo dix-sept, celle dans laquelle Harry porte une chemise de nuit soyeuse qui recouvre seulement le haut de ses cuisses, quand il fait la moue à la caméra.

***

« Alors, quels sont tes plans pour le week-end ? " lui demande Harry, enroulant ses écouteurs autour de son téléphone portable avant de les glisser dans sa poche arrière.

Louis donne un coup de pied dans la terre. Il a cours dans une demi-heure.

« Liam fait une petit fête le samedi, mais à part ça, rien je suppose. Et toi ? » Répond Louis, en regardant sur ​​le côté pour regarder Harry.

Mais il ne lui dit pas qu'en plus de la fête il va probablement essayer de ne pas regarder une des vidéos d'Harry, mais qu'il le fera probablement. Et il va probablement regarder " Hump Day Vidéo " numéro sept cette fois, celle où Harry vient sans se toucher, chevauchant un énorme gode quand il joue avec ses mamelons. Et qu'il cri quelque part vers la fin.

«Rien prévu, vraiment. Je vais probablement regarder l'ensemble des deux premières saisons de Friends et faire quelques progrès sur mes cours de photographie, mais rien d'autre que cela."

Louis hoche la tête, et si c'était quelqu'un d'autre, il saurait qu'il fait allusion à faire quelque chose avec lui, mais Harry le rend stupide.

Ils marchent jusqu'à la chambre universitaire de Harry sans vraiment s'en rendre compte, ne réalisant que quand Harry s'arrête et monte sur la première des marches en pierre.

«Eh bien », dit Harry en haussant les sourcils, ceux de Louis se soulèvent et il ressert sa veste autour de lui. Harry rit doucement en secouant la tête. « Bye Louis, profitez de ton week-end. "

Louis soupire Harry commence à monter les marches, et ses lèvres projettent un nuage de froid dans l'air. Ses yeux parcourent ses jambes, enveloppées dans un jean serré. Louis voudrait qu'elles soient enveloppées serrées autour de ses hanches. Harry tire la porte principale lorsque la réalité le frappe.

« Hey Harry! » L'appelle-t-il, et Harry se retourne pour le regarder, la lèvre inférieure entre ses dents.

« Ouais ? »

« tu veux venir samedi ? »

Harry sourit et hoche la tête rapidement. « Ca me ferait plaisir Louis »

***

Louis se sent comme de la merde quand il regarde Harry monter sur un gode dans la nuit, pour la demande d'une personne qui a fait don d'un lot.

***

Harry arrive juste après huit heure, passant par la porte ouverte portant un jeans serré et un pull noir, en regardant autour quand il retrousse ses manches. Louis ne comprend pas comment quelqu'un de si doux à regarder et adorable, peut passer ses vendredis soirs suçant des morceaux de caoutchouc pour de l'argent.

Louis se dit que c'est juste son imagination quand le visage d'Harry s'allume quand il le voit, et que c'est probablement les lumières.

Niall avait pris la responsabilité de l'alcool, ce qui a abouti à un rhum dégoûtant, du vin et un mélange non identifiable et Louis se sent un peu pompette après un seul verre. Louis versa un verre à Harry alors qu'il se promène, le présentant et fait apparaitre un sourire qui rend les yeux joliment plissés dans les coins. Louis sait qu'il doit arrêter de boire avant d'avoir dit à Harry qu'il pense qu'il est magnifique quand il porte des culottes blanches.

Harry boit vite, et le son de sa voix est envoûtant.

Liam est agréable, donc Liam est ami avec tout le monde, et Harry semble connaitre beaucoup plus de gens que Louis. Il y a un moment où Harry dérive quelque part dans l'attraction des personnes et Louis se retrouve sur le canapé avec une fille dont les racines sont foncées, se penchant vers elle.

Harry discute avec un garçon qui a un des côtés de sa tête rasée et agréable à regarder, et Harry le prend dans ses bras, donc Louis joue l'intéressé à ce que dit la jeune fille. Elle est jolie, et ça ne lui dérangerait pas de coucher avec elle.

Le canapé plonge à côté de lui, et il l'ignore jusqu'à ce qu'une tête se pose sur son épaule et que des cheveux chatouilles son cou.

Il lui faut un temps jusqu'à ce qu'il réalise que c'est Harry. Il a dû trop boire, Louis peut le garantir. Ses yeux sont vitreux, son sourire est trop large et il se tortille jusqu'à ce qu'il soit pratiquement sur Louis. Ce n'est pas un contact ambigu, juste un peu familier, Harry et câlin et chaleureux quand il jette sa cuisse sur Louis, étendu inconfortablement.

La fille avec les racines foncées et le piercing sur la langue part quand Harry commence à lui raconter une chaîne de blagues, en essayant d'étendre ses jambes plus large. Louis l'a vu écarter les jambes un nombre incalculable de fois pour la caméra. On dirait qu'il veut se faire baiser, les jambes écartées et la tête inclinée vers l'arrière, quand il rit de sa propre blague.

Louis repose sa main sur sa cuisse, au repos, quand Harry commence à bredouiller des paroles sans sens.

Louis est vaguement conscient que Niall traverse la pièce, mais il est beaucoup plus conscient  quand Niall est aux côtés de Liam et pointant dans sa direction. Il sait qu'il est en difficulté quand Liam se faufile à travers la foule dans leur direction, et il enlève sa main de la chaleur de la cuisse d'Harry avant que Liam s'arrête en face d'eux.

Harry lui donne un sourire lumineux et incline ses hanches.

« Qui est-ce ? » Liam demande, souriant à sa manière pour que les gens le trouvent aimable. Il a bonne mine, mal rasé et débraillé. Louis prend conscience que les jambes de Harry son ouvert encore plus large.

« Salut, je suis Harry », dit Harry en articulant mal, tendant sa main et se penchant en avant pour serrer la main de Liam.

Liam sourit, presque tendrement au garçon ivre avant qu'il ne prenne une gorgée de sa coupe. « Vous avez l'air plutôt familier, n'est-ce pas Louis ? »

Louis lève les sourcils à Liam avant de secouer la tête. Harry pose ses pieds sur le canapé.

Liam incline la tête vers la cuisine et Louis soupire avant de sortir du canapé. Des doigts chauds encerclent son poignet en l'attirant et Louis regarde vers le bas, Harry, faisant la moue vers lui avec des yeux de Bambi.

« Où tu vas ? » demande-t-il, la voix floue sur les bords.

«Je reviens tout de suite. » lui dit Louis, et Harry hoche la tête et se penche en arrière dans le canapé.

 

Niall croise les bras sur sa poitrine et fronce les sourcils. « C'est le gars n'est-ce pas? Celui que tu à toujours regarder ? »

Louis hoche la tête et se bat avec son envie de regarder Harry en arrière.

«Alors, depuis combien de temps ça dure? » demande Liam, appuyé contre le lavabo.

«Je ne l'ai su qu'il n'y a quelques semaines, un mois et un peu plus peut-être, il est dans ma classe de psychologie. Il est vraiment doux. »

« Tu ne l'as pas baisé ? » Niall fronce les sourcils, en regardant quelque part comme choqué et offensé.

Louis secoue la tête. « Je n'ai même pas encore réussi à lui proposer un rencard. Je me sens trop coupable parce que je continue à le regarder. »

Niall hoche lentement la tête. Liam hausse les épaules en même temps que Niall.

« Eh bien », Liam commence, fronçant légèrement les sourcils, « Tu te sentiras coupable aussi longtemps que tu sauras ce que tu fais, je suppose. »

Louis rit. «Je n'en ai pas la moindre idée. Mais je pense que je pourrais lui demander de sortir demain, quand il sera sobre », dit-il lentement.

Niall semble penser que c'est suffisant. Une fois qu'ils sont satisfaits, Louis retourne dans la direction du canapé.

Harry dort déjà, d'un doux visage et la bouche ouverte avec un petit son mignon, les mains pressées à plat sur le dos du canapé et les jambes recroquevillées sur sa poitrine.

Louis caresse légèrement ses cheveux doux, laissant courir ses doigts dedans en tirant doucement afin qu'Harry ronronne presque dans son sommeil. Il rit doucement du garçon avant qu'il lui secoue épaule, en essayant de le réveiller.

« Harry ? » murmure-t-il doucement «, Réveille-toi. Ce canapé ruine le dos. »

Harry grogne avant qu'il cligne des yeux pour les ouvrir. Il sourit lentement, très joli, quand il tire sur le poignet de Louis. Louis le suit volontiers, curieux de ce que Harry veut, avant que Harry le tire vers le bas sur le canapé et se penche dans sa chaleur.

Louis surpris, rit confus prêt à se racler la gorge, avant que les lèvres de Harry se collent contre le sien.

C'est doux et rapide. Le baiser d'Harry est chaud et doux avant qu'il s'endorme à nouveau, s'accrochant Louis.


 Le c½ur de Louis cogne quand Harry enroule ses bras autour de son cou et commence à ronfler doucement.
 













Désolée s'il y a encore des fautes je m'attaquerai a elles dans un futur proche.
J'espère que la fin de ce chapitre vous a plut, autant qu'a moi, je suis vraiment fan de cette fiction :)
Un commentaire et toujours le bienvenue et il vous permet d'être prévenu pour le prochain chapitre.
Des bisous!

 
Chapitre 1 part 2